Dernières nouveautées

Dernières mises à jour

T-55

Le char de bataille T-55 n'a pas été conçu spécifiquement pour les besoins de l'infanterie de marine, aussi trouverez vous tous les détails sur sa conception et ses différentes variantes ici.
T-55A de l'infanterie de marine.

L'un des programmes de modernisation les plus ambitieux du T-55 fut le Kompleks 1030M, nom de code Дрозд (Merle en français). En alternative aux systèmes de défense passifs des blindés comme le blindage réactif, le bureau d'études d'A. Chipounov développa le premier système de défense actif au monde en 1977.

Le système Дрозд se compose de trois éléments : deux lanceurs de part et d'autre de la tourelle et un groupe auxiliaire de puissance à l'arrière de la tourelle. Chaque lanceur comprend quatre tubes lance-missiles surmontés d'un radar à effet Doppler destiné à l'acquisition de cibles volant à une vitesse comprise entre 70 et 700 m/s, c'est à dire des roquettes ou missiles antichars. Le calculateur du système Дрозд détermine ensuite la distance de la menace et décide du moment de mise à feu des missiles ZUOF-14 de 107 mm pour détruire la menace. Généralement, le tir se fait lorsque le missile ou la roquette ennemie n'est plus qu'à 7 m du char.

Si les forces terrestres se montrèrent frileuses devant le coût du système, les troupes de marine décidèrent de le financer pour moderniser leurs T-55, les T-72 n'étant pas adaptés en terme de dimensions et de poids aux embarcations de débarquement employées par l'infanterie de marine. Il était donc moins onéreux de développer le système Дрозд qu'un nouveau char spécialement pour l'infanterie de marine.

Les premiers systèmes Дрозд furent installés à titre expérimental en 1978 sur quelques prototypes. Mais il fallut attendre 1981-1982 pour que l'usine de réparation de Lvov modifie une série de T-55 de l'infanterie de marine (environ 250) avec cette protection active. Les chars bénéficiant de cette modernisation furent aussi portés aux standards des T-55M et furent désignés T-55D et T-55AD, selon que le modèle de base était le T-55 ou le T-55A. Ceux propulsés par le moteur V-46-5M furent dénommés T-55D1 et T-55AD1. Le T-55D fut ajouté à l'inventaire des forces armées soviétiques par décret du Ministère de la Défense le 12 septembre 1983.

Vue de 3/4 avant d'un T-55AD. Détail de la tourelle du T-55AD conservé à Koubinka.
(crédits photo : Sergueï S. Doukatchev)

Lorsque le blindage réactif devint disponible à partir de 1985, l'infanterie de marine préféra s'équiper de chars qui en étaient dotés, à savoir les T-55MV, T-55AMV, T-55MV-1 et T-55AMV-1.

T-55AMV de l'infanterie de marine dans la seconde moitié des années 1980.
(crédits photo : US DoD)
Fiche technique (T-55AD)
Longueur du châssis 6040 mm
Longueur hors tout 9000 mm
Largeur 3526 mm
Hauteur 2350 mm
Garde au sol 392 mm
Poids en ordre de combat 41 500 kg
Équipage 4
Moteur V-55U diesel 12 cylindres, développant 620 ch
Vitesse maximale 50 km/h sur route
Autonomie -
Emport en carburant -
Protection 200 mm sur le glacis de la tourele
100+150 mm à l'avant
Armement 1 canon de 100 mm D-10T2S (43 coups), 1 mitrailleuse DChKM de 12,7 mm, 1 mitrailleuse PKT de 7,62 mm, possibilité de tirer des missiles 9M117 Bastion par le canon
Profil de T-55AD.
Sources :
  • T-54 and T-55 Main Battle Tanks 1944-2004, Steven J. Zaloga, Osprey New Vanguard n°102, 2004
  • Советская бронетанковая техника 1945-1995 (часть 1), М.Барятинский, Бронеколлекция N°3/2000
  • Т-54/55, Советский Основой Танк, Часть 1/2, Вернуться к оглавлению
Page mise à jour le 21/04/2012